Information

Fabricants

Nouveaux produits

Promotions

Fournisseurs

Aucun fournisseur

Déjà vus

Aucun gabarit trouvé pour le module printlabelmarker

Exclusivité web !

Graines de Cataire ou Chataire (Nepeta cataria)

Nouveau produit

Graines de Cataire ou Chataire (Nepeta cataria)

30 graines par sachet.

Le cataire appartient à la famille des menthes (Lamiaceae), elle présente donc les caractéristiques suivantes. Une tige carrée. Des feuilles opposées sur la tige. Les feuilles sont bien dentées et relativement poilues lorsqu’on les observe de près. Voir photo ci-dessous. Des fleurs à deux lèvres. Les feuilles sont pétiolées et de forme

Plus de détails

46 Produits

€ 1.75 TTC

Fiche technique

Graines BIO :Oui
HEIRLOOMOui
Vivace:Oui
Graines sélectionnées à la mainOui
Résistant au froid et au gel:Yes

En savoir plus

Graines de Cataire ou Chataire (Nepeta cataria)

30 graines par sachet.

Le cataire appartient à la famille des menthes (Lamiaceae), elle présente donc les caractéristiques suivantes:

◦Une tige carrée ;

◦Des feuilles opposées sur la tige. Les feuilles sont bien dentées et relativement poilues lorsqu’on les observe de près. Voir photo ci-dessous ;

◦Des fleurs à deux lèvres.

Les feuilles sont pétiolées et de forme triangulaire, fortement dentées et affichant un aspect poilu et grisâtre en dessous. Voir photo suivante.

 

Les fleurs sont petites et blanches, avec des petits points rouges. Le fleurs tubulaires comportent 2 lèvres, la lèvre inférieure étant plus grande que la supérieure. Voir photo suivante. Notez les deux feuilles opposées juste en dessous du groupement floral.

 

Voici une tige fleurie complète. La plante fleurit abondamment de juin à septembre.

 

Le cataire est une plante très aromatique, avec une odeur caractéristique et prenante que j’aurais du mal à décrire ici. Certains trouvent l’odeur désagréable. Certains parlent d’une odeur entre la menthe pouliot et la menthe poivrée. On retrouve effectivement certains parfums mentholés, mais il y a une autre composante, probablement responsable de l’effet que la plante peut avoir sur les chats (les nepetalactones probablement).

 

Le cataire a un effet aphrodisiaque sur les chats. Ils s’y roulent dedans, la bave à la gueule, comme drogués. Un de mes chats mange les feuilles et s’occupe de me rabattre mes plants en pots, parfois d’une manière un peu extrême. Je retrouve souvent des poils un peu partout dans mes plants de cataire. Il arrive parfois qu’un chat mâle asperge un plant d’urine ou de sperme.

 

Donc un conseil : gardez toujours un plant en pot ou sous grillage à l’abri des chats afin de faire une récolte “propre”.

 

Tempérament

Refroidissant

Calmant

Stimulant par certains aspects

 

Goût

Acre

Amer

Aromatique

L’âcreté va agir sur les tissus, les conditions et les tempéraments tendus et excités. La composante amère va stimuler le système digestif. La composante aromatique va apporter un effet tonifiant et circulatoire. La plante est donc, un peu comme la menthe, à la fois calmante et stimulante, tout dépend du besoin de l’individu.

 

Propriétés Médicinales du Cataire

Troubles digestifs

Le cataire est l’une des meilleures plantes pour calmer les spasmes des muscles lisses du système digestif.

 

Tout comme les muscles squelettiques, les muscles lisses de l’estomac ou de l’intestin peuvent rentrer dans des états de crampe. Les muscles ont trop travaillé dû à un repas trop copieux ou trop riche. Ou parfois, la taille ou la richesse du repas est normale, mais les muscles doivent compenser un manque de suc en s’activant deux fois plus. Toujours est-il qu’au bout d’un moment, on souffre de crampes.

 

Le cataire est antispasmodique, il relâche ces muscles hypertendus, tout en stimulant la sécrétion de sucs gastriques. Car la digestion est à la fois musculaire et chimique, et ces deux composantes doivent travailler ensemble de manière équilibrée. C’est l’une de mes infusions digestives préférées.

 

Elle est particulièrement efficace pour les maux de ventre des enfants. Une tisane apporte souvent un soulagement rapide. Un macérât huileux de cataire appliqué sur le bas du ventre peut aussi agir de manière externe.

 

Matt Wood(1) la recommande pour les coliques infantiles, lorsque l’enfant plie les jambes vers l’abdomen, ou encore “pédale” d’une manière violente à cause de la douleur. Michael Moore(2) confirme et l’indique pour la colique infantile accompagnée de flatulences, ou lorsque l’enfant est très agité, parfois quasi-hystérique. William Cook(3), docteur Américain de renom des années 1800, nous explique qu’il est tellement efficace à l’époque, que les mères l’emploient dans de trop grandes quantités, ce qui peut créer l’effet inverse : des douleurs  dues à la quantité de liquide ingérée.

 

Je le trouve particulièrement efficace lorsque les problèmes de digestion sont causés par le stress ou l’anxiété, passager ou chronique. Ce qui nous amène au chapitre suivant.

 

Troubles nerveux

Nous avons deux systèmes nerveux. Le système nerveux central englobe le cerveau et la colonne vertébrale. Le système nerveux entérique est localisé autour du tube digestif et régule son activité musculaire et sécrétoire. Nous savons aujourd’hui que les deux systèmes interagissent d’une manière étroite et constante.

 

On se pose donc la question suivante : Qui commence, déclenche ou exacerbe d’une manière secondaire les troubles digestifs, et les troubles nerveux et émotifs?

 

Il est trop compliqué d’y répondre ici. Disons juste que plusieurs plantes agissent sur les deux systèmes nerveux en même temps. Le cataire en fait partie. Cook(3) le décrit comme “adoucissant” du système nerveux. Il est particulièrement recommandé chez l’enfant.

 

Wood rajoute les précisions suivantes :

Pour les enfants très calmes et réservés qui ont tendance à tout internaliser, ce qui finit par créer un stress chronique ;

Pour les enfants qui sont anxieux et soucieux de situations qui semblent normales pour d’autres enfants ;

S’applique en particulier lorsque la situation au foyer est difficile et qu’il y a des tensions ;

Pour calmer les enfants hyperactifs ;

La plante a la réputation d’adoucir les enfants qui sont méchants ou cruels.

Chez l’adulte, le cataire est légèrement calmant, en particulier lorsqu’il y a ce cercle vicieux entre déséquilibre digestif et émotionnel. On se rapellera aussi que les nepetalactones sont similaires aux valepotriates de la valériane, et que ces valepotriates ont une action indéniable (bien que parfois contraire à ce que l’on pourrait espérer) sur la sphère cérébrale.

 

Reminéralisation

Je parle souvent du bienfait des plantes reminéralisantes pour les problèmes d’acidification et d’ostéoporose. Le cataire est l’une de nos meilleures plantes minéralisantes. En infusion, les minéraux sont en état ionisé et pénètrent directement au travers de la muqueuse digestive sans avoir besoin de sucs digestifs.

 

30 grammes de cataire infusé contient :

205 mg de Calcium

69 mg de Magnésium

783 mg de Potassium

4,6 mg de Fer

1,25 mg de Manganèse

Cazin la recommande pour la chlorose, qui désignait à l’époque une forme d’anémie ferriprive (anémie due à une carence en fer). Certes, le cataire contient du fer qui est très biodisponible lorsque la plante est prise en infusion. Mais assez pour combler de grosses carences ?

 

Je pense plutôt qu’il y a une action duale : (1) apport de minéraux grandement biodisponibles et (2) amélioration des fonctions digestives afin de faciliter une meilleure digestion des complexes alimentaires renfermant ces minéraux.

 

Aménorrhée et Dysménorrhée

La plante jouit d’une bonne réputation pour les petits troubles liés au cycle féminin.

Elle facilite le retour des menstruations chez la personne déréglée. Le cataire n’est pas la première plante à laquelle je pense pour mes clientes souffrant d’aménorrhée. Mais son action est subtile et sera parfois suffisante pour corriger un petit déséquilibre.

En tant qu’antispasmodique des muscles lisses, elle va soulager les crampes de la dysménorrhée.

La plante a-t-elle une action régulatrice sur la production et la régulation des hormones sexuelles grâce à une action normalisante sur la digestion ? Je le pense. Comme tout processus physiologique, la cascade hormonale requiert un apport de nutriments de qualité. De plus, le foie recycle le trop plein d’hormones en circulation, et le cataire, grâce à son amertume, a une action tonifiante sur le foie.

 

Accompagnement des fièvres

La fièvre est un processus naturel et nécessaire pour combattre les pathogènes. La fièvre monte tout d’abord, puis descend une fois que notre corps a atteint une température seuil fixée par notre “thermostat central” (hypothalamus). Afin de bien réguler ce processus, notre corps utilise plusieurs mécanismes de production ou d’évacuation de chaleur.

La peau, au travers de la transpiration, est l’un des organes principaux d’évacuation de la chaleur. Mais les pores de la peau doivent bien s’ouvrir afin de faciliter ce processus. Le cataire est un excellent diaphorétique : il facilite l’ouverture des pores de la peau pour une transpiration abondante et efficace.

En phase de fièvre descendante, l’infusion de cataire est une très bonne plante d’accompagnement pour les petits comme pour les grands. L’emploi d’un diaphorétique est particulièrement nécessaire lorsque la personne est fiévreuse mais la peau reste sèche, ce qui arrive parfois. La personne est rouge, a besoin d’évacuer la chaleur, mais la transpiration arrive difficilement.

 

Nausées et vomissements

Comme toutes les menthes, elle a une action calmante sur les nausées et les vomissements. Par contre, je note que :

Elle n’est pas aussi efficace que le gingembre, qui reste pour moi l’anti-émétique (anti-nausée) par excellence ;

Je choisis bien plus volontiers la menthe poivrée, la mélisse ou toute autre lamiacée aromatique avant de passer au cataire, car son goût prononcé est désagréable pour certains.

 

Indications diverses

Traditionnellement, la plante a été utilisée pour les maux de têtes et migraines d’origine nerveuse. Personnellement, je la conseille volontiers pour les migraines d’origine digestives. De nombreuses lamiacées ont des propriétés à la fois calmantes pour les nerfs et digestives, il faut donc en considérer plusieurs afin de voir laquelle s’associe le mieux à la personne.

Lieutaghi(4) nous rappelle que c’est un expectorant voisin du marrube (Marrubium vulgare) en efficacité, et peut être utilisé dans les catarrhes pulmonaires chroniques, la toux spasmodique et la coqueluche (ce dernier confirmé par Cooke(3)). Je ne l’ai personnellement jamais utilisé en tant qu’expectorant, je n’ai donc aucune expérience à partager ici. Si vous en avez, n’hésitez pas à laisser un commentaire en fin d’article.

 

Précautions

Vu son action relaxante sur les muscles de l’utérus, il vaut mieux l’éviter pendant la grossesse ;

Wood(1) recommande de ne pas l’utiliser de manière continue avec les enfants, elle entraine un effet quasi-narcotique au long terme d’après lui.

Utilisation

Les meilleurs résultats sont obtenus en employant l’infusion de feuilles fraîches, ou la teinture mère de feuilles fraîches. Ceci est en particulier vrai pour les propriétés calmantes de la plante. Si la plante est sèche, il reste principalement les composants amers au long terme, et il manque toute la dimension aromatique.

 

Lorsque mes clients n’ont pas de cataire au jardin, je leur conseille d’acheter un plant en jardinerie et de le garder en pot sur le balcon ou dans le jardin, afin de pouvoir le rentrer en hiver, le garder devant une fenêtre ensoleillée, et continuer d’en consommer s’ils en ont besoin.

 

Teinture des feuilles ou sommités fleuries fraîches : au taux de 1:2 (100 g de plante pour 200 ml d’alcool) dans de l’alcool à 95°. Prendre 20 à 60 gouttes une à plusieurs fois par jour selon la personne et la condition ;

Teinture des feuilles ou sommités fleuries récemment séchées : au taux de 1:5 (100 g de plante pour 500 ml d’alcool) dans de l’alcool à 40°. Prendre 20 à 60 gouttes une à plusieurs fois par jour selon la personne et la condition ;

Infusion des feuilles ou sommités fleuries fraîches ou récemment séchées : infusion au besoin. Toujours bien couvrir le récipient pour ne pas perdre les huiles essentielles. Cooke(3) recommande de faire bouillir l’eau puis la laisser refroidir avant de verser sur la plante, sous peine de détruire les composants aromatique et de le laisser que les amers.

 

Cueillette et séchage

Ce sont les sommités fleuries qui sont traditionnellement utilisées. D’un point de vue pratique, je trouve que la feuille est médicinale pendant toutes ses phases de croissance (et donc avant ou après la floraison). Je simplifie donc grandement les choses en ce qui concerne la ramasse : cueillir et utiliser au besoin, frais en priorité, fraichement séché en deuxième.

 

En tant que lamiacée aromatique, le cataire tolère mal le séchage. Il n’est pas aussi fragile que la melisse, il arrivera à garder une partie de ses huiles essentielles pendant quelques mois. Mais au-delà, il perd beaucoup de ses propriétés.

 

Lorsque je dois le faire sécher, je fais sécher les branches entières afin de ne pas briser les feuilles et de minimiser la surface de contact avec l’air. Je place ensuite les branches entières sèches dans un grand sac en papier de boulanger (ceux utilisés pour ranger les baguettes).

 

Avis

  • Summary
  • Brand:
    Product: Graines de Cataire ou Chataire (Nepeta cataria)
    Description: Graines de Cataire ou Chataire (Nepeta cataria) 30 graines par sachet. Le cataire appartient à la famille des menthes (Lamiaceae), elle présente donc les caractéristiques suivantes. Une tige carrée. Des feuilles opposées sur la tige. Les feuilles sont bien dentées et relativement poilues lorsqu’on les observe de près. Voir photo ci-dessous. Des fleurs à deux lèvres. Les feuilles sont pétiolées et de forme
    Category: Home
    Price at : 1.75 EUR
    Availability: (46 items)
    Product rating for Graines de Cataire ou Chataire (Nepeta cataria): 5 / 5 (1 total votes, 1 total reviews)
    Visit our Google+ profile

    Aucun avis n'a été publié pour le moment.

    Donnez votre avis

    Graines de Cataire ou Chataire (Nepeta cataria)

    Graines de Cataire ou Chataire (Nepeta cataria)

    Graines de Cataire ou Chataire (Nepeta cataria)

    30 graines par sachet.

    Le cataire appartient à la famille des menthes (Lamiaceae), elle présente donc les caractéristiques suivantes. Une tige carrée. Des feuilles opposées sur la tige. Les feuilles sont bien dentées et relativement poilues lorsqu’on les observe de près. Voir photo ci-dessous. Des fleurs à deux lèvres. Les feuilles sont pétiolées et de forme